Home » Actus Madagascar » Intempéries : vers une meilleure gestion des risques

Intempéries : vers une meilleure gestion des risques

Inondation dans le nord, sècheresse dans le sud… Madagascar est plus que jamais exposé aux phénomènes météorologiques les plus extrêmes. Selon le classement 2012 Maplecroft*, la Grande île serait le 5ème pays le plus vulnérable en cas de changement climatique.

Force est cependant de constater que le pays ne cesse de subir ces aléas naturels sans une réelle politique de gestion des risques. En effet, les organismes comme le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) jouent plus un rôle de réponse que de prévention et de mitigation. Résultat, le pays doit à chaque fois reconstruire notamment après les saisons cycloniques. Cela constitue bien évidemment un frein au développement. D’où la nécessité d’intégrer plus que jamais les risques climatiques dans les politiques sectorielles de développement.

En attendant, le Premier ministre Jean Ravelonarivo a présidé hier une réunion de coordination des actions de prévention des catastrophes où étaient représentés la CPGU (Cellule de Prévention et de Gestion des Catastrophes), l’IOGA (Institut-Observatoire Géophysique d’Antananarivo), le BNGRC ainsi que des organismes internationaux partenaires. Il a été notamment décidé que la surveillance et l’entretien des grandes infrastructures seront renforcés en vues des prochaines grosses pluies.
ATR

*Verisk Maplecroft est un cabinet qui aide les organisations multinationales à optimiser et renforcer les processus de gestion des risques et des chaînes d’approvisionnement.

Check Also

Solidis SA et CPA forment les jeunes diplômés

Une convention de partenariat a été signée entre Solidis SA et le Centre de Professionnalisation …