Services – APOI https://www.agencepresse-oi.com Agence de Presse de l’Océan Indien Fri, 21 Feb 2020 07:55:06 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.0.10 Les transactions à la CNaPS facilitées par la « Paositra Money-Paositra Rapida » https://www.agencepresse-oi.com/les-transactions-a-la-cnaps-facilitees-par-la-paositra-money-paositra-rapida/ https://www.agencepresse-oi.com/les-transactions-a-la-cnaps-facilitees-par-la-paositra-money-paositra-rapida/#respond Mon, 29 Jul 2019 10:37:28 +0000 https://www.agencepresse-oi.com/?p=41813 Le 26 Juillet dernier, une signature de convention de partenariats a été effectuée entre la « Paositra Malagasy » et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS). Se rapportant aux produits « Paositra Money-Paositra Rapida », cet accord permettra au public d’accéder plus facilement à leurs épargnes à la CNaPS. L’union des deux parties représentées par Richard Ranarison, le Directeur Général de …

L’article Les transactions à la CNaPS facilitées par la « Paositra Money-Paositra Rapida » est apparu en premier sur APOI.

]]>
Le 26 Juillet dernier, une signature de convention de partenariats a été effectuée entre la « Paositra Malagasy » et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS). Se rapportant aux produits « Paositra Money-Paositra Rapida », cet accord permettra au public d’accéder plus facilement à leurs épargnes à la CNaPS.

L’union des deux parties représentées par Richard Ranarison, le Directeur Général de la Paositra Malagasy et Joselina Tsaboto, la Directrice Générale par intérim de la CNaPS, s’est déroulée au sein du Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique. L’objectif principal de cet accord consiste à faciliter les diverses opérations ayant recours aux épargnes de la CNaPS telles que les paiements d’allocations de retraites et familiales, la cotisation patronale et la réception des cotisations externes. Les entreprises et les institutions pourront régler leurs cotisations via la Paositra Money. Ce système combine celui utilisé par les banques et celui des mobiles money pour plus de fluidité et une rapidité destransactions, avec un taux de 0 Ar pour le transfert jusqu’à la réception. 40 agences de la CNaPS dans tout Madagascar bénéficieront du service de Paositra Money etplus de 500.000 adhérents de l’agence profiteront du service. Plus de 50.000 retraités pourront se passer de déplacements car leurs allocations pourront être transférées sur leurs téléphones portables via « Paositra Money ». «  Cette convention permettra d’optimiser la satisfaction de tous nos adhérents en améliorant nos prestations et les qualités de nos services conformément à notre politique de proximité envers les bénéficiaires », confirme Joselina Tsaboto.

Les transactions monétaires électroniques prennent de plus en plus d’ampleur dans le quotidien des malgaches. L’initiative de la CNaPS et de la Paositra Malagasy permettra de réduire les déplacements tout en accédant rapidement aux épargnes des protections sociales. La CNaPS ambitionne d’étendre cette option dans toutes les agences de la Grande-île.

L’article Les transactions à la CNaPS facilitées par la « Paositra Money-Paositra Rapida » est apparu en premier sur APOI.

]]>
https://www.agencepresse-oi.com/les-transactions-a-la-cnaps-facilitees-par-la-paositra-money-paositra-rapida/feed/ 0
Appel aux talents de la diaspora https://www.agencepresse-oi.com/appel-aux-talents-de-la-diaspora/ https://www.agencepresse-oi.com/appel-aux-talents-de-la-diaspora/#respond Fri, 06 Jul 2018 05:55:46 +0000 http://www.agencepresse-oi.com/?p=41242 Les politiques, économistes et enseignants ainsi que l’ensemble des citoyens ne peuvent que déplorer la fuite des cerveaux. Après leurs études, les jeunes diplômés malgaches restent à l’étranger alors que le pays a grandement besoin d’eux. D’où la toute première édition du Forum de l’Emploi de la diaspora, qui a lieu ces 6 et 7 …

L’article Appel aux talents de la diaspora est apparu en premier sur APOI.

]]>
Les politiques, économistes et enseignants ainsi que l’ensemble des citoyens ne peuvent que déplorer la fuite des cerveaux. Après leurs études, les jeunes diplômés malgaches restent à l’étranger alors que le pays a grandement besoin d’eux. D’où la toute première édition du Forum de l’Emploi de la diaspora, qui a lieu ces 6 et 7 juillet à Paris.

« Les jeunes de la diaspora constituent un vivier de talents important. Pour beaucoup, la perspective d’un retour au pays reste malheureusement floue par manque de connaissances du marché de l’emploi local », lit-on sur le site officiel de Zama, co-organisateur avec le Juniors Pour Madagascar (JPM) du Forum de l’Emploi. Ce salon se veut être une plateforme avec pour objectif de mettre en relation les entreprises basées à Madagascar avec les étudiants et diplômés malgaches expatriés, désirant revenir travailler au pays. « Cet événement d’envergure réunira une dizaine d’entreprises et vise à favoriser l’insertion professionnelle des talents de la diaspora : jeunes en recherche de stage ou professionnels candidats à un retour au bercail », précisent les organisateurs. Les demandeurs d’emploi ne seront pas  les uniques bénéficiaires de ce forum car des entreprises seront présentes. Durant le salon, la diaspora peut s’informer sur les entreprises qui opèrent à Madagascar, les secteurs prospères et fournisseurs d’emplois et, en leur sein,les postes les plus demandés. A noter que cet événement entre dans le cadre de la 3ème édition de ZAMA, le grand rassemblement de la diaspora malgache. « Nous espérons réunir plus de 500 étudiants et une dizaine de grands groupes et entreprises établis à Madagascar », nous confient les organisateurs.

Reste, pour attirer réellement les jeunes cadres malgaches à contribuer à l’essor de leur pays, à harmoniser quelque peu les salaires et les conditions sociales entre l’Europe et Madagascar…

Solofo Ranaivo

L’article Appel aux talents de la diaspora est apparu en premier sur APOI.

]]>
https://www.agencepresse-oi.com/appel-aux-talents-de-la-diaspora/feed/ 0
4G d’Orange à Fianarantsoa https://www.agencepresse-oi.com/4g-dorange-a-fianarantsoa/ https://www.agencepresse-oi.com/4g-dorange-a-fianarantsoa/#respond Tue, 19 Jun 2018 13:14:07 +0000 http://www.agencepresse-oi.com/?p=41210 Poursuivant le déploiement de son réseau 4G dans l’île, l’opérateur mobile Orange Madagascar a lancé officiellement le 15 juin dernier la 4G à Fianarantsoa (370km au sud de la capitale). La ville est connue pour la production de vin, l’industrie automobile malgache Karenjy et diverses activités commerciales. L’arrivée du réseau 4G devrait permettre aux opérateurs économiques locaux …

L’article 4G d’Orange à Fianarantsoa est apparu en premier sur APOI.

]]>
Poursuivant le déploiement de son réseau 4G dans l’île, l’opérateur mobile Orange Madagascar a lancé officiellement le 15 juin dernier la 4G à Fianarantsoa (370km au sud de la capitale). La ville est connue pour la production de vin, l’industrie automobile malgache Karenjy et diverses activités commerciales. L’arrivée du réseau 4G devrait permettre aux opérateurs économiques locaux de bénéficier d’une présence à l’international.

Michel Degland, Directeur Général d’Orange Madagascar a rappelé que « en tant que partenaire de la transformation numérique à Madagascar, Orange apporte son savoir-faire en matière de développement des télécommunications. Un développement qui apporte des bénéfices essentiels sur l’écosystème économique et social du pays». Durant son séjour, il a également rencontré des étudiants en informatique et numérique. Il est à noter que de nombreux ingénieurs informatiques sortants de l’université et des grandes écoles de Fianarantsoa sont souvent recrutés par Orange Madagascar en raison de leurs compétences et de leur pragmatisme.

Lancement du programme #SuperCodeurs à Fianarantsoa

Le même jour, l’opérateur en téléphonie mobile a aussi lancé le programme #SuperCodeurs à Fianarantsoa. #SuperCodeurs initie des filles et garçons de 9 à 14 ans au codage informatique. Des activités ludiques et pédagogiques sont organisées durant des ateliers gratuits. Ainsi, les participants sont amenés à concevoir des jeux ou de petites animations.

Les ateliers collectifs sont animés par des coaches Orange bénévoles ou d’associations partenaires. Le programme est en cours de déploiement dans tout Madagascar.

L’article 4G d’Orange à Fianarantsoa est apparu en premier sur APOI.

]]>
https://www.agencepresse-oi.com/4g-dorange-a-fianarantsoa/feed/ 0
Duo pour l’inclusion énergétique https://www.agencepresse-oi.com/duo-pour-linclusion-energetique/ https://www.agencepresse-oi.com/duo-pour-linclusion-energetique/#respond Mon, 18 Jun 2018 09:29:04 +0000 http://www.agencepresse-oi.com/?p=41205 Filiale du Groupe bancaire Baobab, Baobab+ œuvre pour l’accès à l’énergie et au digital au Sénégal, au Mali et en Côte d’Ivoire. C’est en 2016 que l’entreprise démarre ses activités à Madagascar en fournissant des kits solaires de haute qualité. Telma, à travers sa solution de mobile banking MVola, se joint aux efforts de Baobab+. …

L’article Duo pour l’inclusion énergétique est apparu en premier sur APOI.

]]>
Filiale du Groupe bancaire Baobab, Baobab+ œuvre pour l’accès à l’énergie et au digital au Sénégal, au Mali et en Côte d’Ivoire. C’est en 2016 que l’entreprise démarre ses activités à Madagascar en fournissant des kits solaires de haute qualité. Telma, à travers sa solution de mobile banking MVola, se joint aux efforts de Baobab+.

Selon les études menées par Lighting Global (plate-forme du Groupe de la Banque Mondiale pour soutenir la croissance durable du marché solaire), l’accès à l’énergie solaire augmente de 25% les revenus d’un foyer et permet à 94% des utilisateurs de se sentir plus en sécurité. C’est pour permettre aux personnes à faible revenu de profiter de ces avantages que Baobab+ et Telma ont mis en place l’offre Pay-As-You-Go (PAYG). « PAYG est un système de remboursement de kits solaires où le client effectue un dépôt initial de 30.000 Ariary et des paiements journaliers via MVola de 1.000 Ar. A chaque paiement journalier correspond un code qui permet de mettre en marche le kit. Quand la totalité du paiement est réalisé, le produit se débloque et le client en devient propriétaire. Nous espérons que l’offre permettra de lever la contrainte majeure du prix » explique Olivier Mutsaerts, Directeur Général de Baobab+ Madagascar. Le remboursement s’étale en moyenne sur une année.

Pour Matthieu Macé, Administrateur Général de Telma Money, « le projet de Baobab+ en faveur de l’inclusion énergétique mérite d’être accompagné. Le PAYG sera bien intégré étant donné que la population malgache est habituée à l’usage de MVola qui compte 3 millions de clients par jour”. Les kits solaires de Baobab+ plus incluent trois lampes et un chargeur pour téléphone ou pour radio. Les produits sont disponibles dans 9 régions de Madagascar et sont commercialisés par des vendeurs mobiles. D’ici 5 ans, Baobab+ envisage d’équiper de kits solaires 1 million de foyers à Madagascar et en Afrique.

Santatra Razanadraibe

L’article Duo pour l’inclusion énergétique est apparu en premier sur APOI.

]]>
https://www.agencepresse-oi.com/duo-pour-linclusion-energetique/feed/ 0
NR Consult : l’audit fiscal préventif incontournable https://www.agencepresse-oi.com/nr-consult-laudit-fiscal-preventif-incontournable/ https://www.agencepresse-oi.com/nr-consult-laudit-fiscal-preventif-incontournable/#respond Thu, 17 May 2018 08:29:49 +0000 http://www.agencepresse-oi.com/?p=41127 Le 6 avril dernier, le cabinet de consultance NR Consult a célébré ses cinq ans d’existence lors d’une soirée conviviale à l’hôtel Le Pavé à Antananarivo à laquelle ont été conviés ses plus fidèles clients. A l’occasion de cet événement, les responsables de NR Consult ont expliqué pourquoi l’audit de prévention est très important en …

L’article NR Consult : l’audit fiscal préventif incontournable est apparu en premier sur APOI.

]]>
Le 6 avril dernier, le cabinet de consultance NR Consult a célébré ses cinq ans d’existence lors d’une soirée conviviale à l’hôtel Le Pavé à Antananarivo à laquelle ont été conviés ses plus fidèles clients. A l’occasion de cet événement, les responsables de NR Consult ont expliqué pourquoi l’audit de prévention est très important en fiscalité.
NR Consult est bien connu à Madagascar pour exercer aussi dans le juridique et les Ressources Humaines. Il accompagne, d’un point de vue juridique, les créations d’entreprises, leurs modifications de statuts et intervient lors de liquidations de sociétés. Pour la partie Ressources Humaines, NR Consult peut effectuer des recrutements, intervenir lors de licenciements, et assurer la gestion de paies. Le volet fiscal demeurant une des activités phare du cabinet. “L’audit fiscal préventif est primordial, même si les dirigeants d’entreprises n’en ont pas toujours conscience”, martèle Nantsoina Rakotozanany, Directrice Générale de NR Consult. Parmi les autres services que ce cabinet spécialisé en fiscalité propose, il y a l’accompagnement, le conseil ou, autre exemple, la représentation en tant que mandataire en cas de litige. L’audit, quant à lui, consiste à diagnostiquer l’entreprise cliente, à évaluer ses forces et faiblesses et à identifier tous ses risques fiscaux. “Tels des agents de la Direction Générale des Impôts (DGI) effectuant des contrôles, nous nous rendons chez nos clients. Nous réalisons des contrôles fiscaux, grandeur nature, et présentons ensuite le résultat de l’audit directement à la Direction Générale qui a demandé notre service”, explique Nantsoina Rakotozanany. Le résultat de cet audit est un outil pour aider les dirigeants de l’entreprise intéressée à éviter les problèmes liés à la fiscalité. Ils sauront donner les informations utiles aux agents de l’Administration fiscale lors des contrôles, et argumenter avec sûreté et précision. A l’occasion, cela leur permettra de trouver les moyens, parfaitement légaux, pour profiter de toutes les stratégies de réduction d’impôts disponibles et éviter les éventuelles pénalités. En parallèle à cela, NR Consult effectue aussi de l’assistance fiscale, notamment lorsqu’il s’agit de prise de décisions stratégiques, de décisions de création ou de calculs d’impôts particuliers. NR Consult assiste également ses clients lors des contrôles fiscaux, et parfois même, il les représente en tant que mandataire en cas de litige de contention. “Depuis la notification de redressement jusqu’au Conseil d’État (si l’affaire arrive jusque-là, mais généralement, elle est restée à l’instance inférieure), nous ne les abandonnons pas”, souligne Nantsoina Rakotozanany.

La fiscalité méconnue…

“Il faut le reconnaître, la fiscalité est un domaine que tout le monde
ne maîtrise pas forcément. Les textes la régissant ne sont pas facilement compréhensibles à cause de leur complexité”, avoue la Directrice Générale. D’où la nécessité d’avoir recours à un cabinet de conseil fiscal spécialisé en lois et règles s’y rapportant et représentant un interlocuteur fiable pour l’Administration. En d’autres termes, engager un cabinet de consultance en fiscalité n’est guère une dépense, mais plutôt un investissement. A noter que NR Consult propose de véritables “package” à des coûts abordables, alternatives aux conseils fiscaux qui généralement sont assez coûteux. “Certes, nous avons dans notre portefeuille quelques grands groupes, mais notre marché cible est constitué par les PME/PMI”, explique la Directrice Générale.

… et méprisée

À Madagascar, la culture fiscale est très faible. La Directrice Général de NCR Consult explique que les Malgaches hésitent à payer les impôts parce que, tout d’abord, ils ne savent pas lesquels sont à acquitter, et ils ne voient pas la destination finale de ces contributions qu’ils versent dans les caisses de l’État. “Ils n’aperçoivent aucune répercussion de ces impôts dans la vie de la nation. Ils sont fatigués de les acquitter”,
déclare-t-elle. Conscient qu’il faut rétablir la citoyenneté face à ces attitudes qui pénalisent la nation, NR Consult organisera cette année une vulgarisation fiscale dans la région SAVA (Nord-est de Madagascar) afin d’éduquer les paysans producteurs de vanille et les emmener à un changement de mentalité. NR Consult va aussi éditer un ouvrage consacré à la fiscalité particulièrement accessible aux profanes et non-initiés.
Solofo Ranaivo

L’article NR Consult : l’audit fiscal préventif incontournable est apparu en premier sur APOI.

]]>
https://www.agencepresse-oi.com/nr-consult-laudit-fiscal-preventif-incontournable/feed/ 0
DHL : une solution express à l’importation https://www.agencepresse-oi.com/dhl-une-solution-express-a-limportation/ Fri, 20 Apr 2018 12:46:29 +0000 http://www.agencepresse-oi.com/?p=41055 Depuis son implantation en 1983, DHL Express Madagascar est le partenaire incontournable des industries locales. Ses services de transport express répondent à leurs demandes les plus urgentes. Depuis peu, ce leader de l’industrie de la logistique propose également ses services d’importation aux particuliers. Les besoins en importation des entreprises sont aussi variés qu’ils peuvent être …

L’article DHL : une solution express à l’importation est apparu en premier sur APOI.

]]>
Depuis son implantation en 1983, DHL Express Madagascar est le partenaire incontournable des industries locales. Ses services de transport express répondent à leurs demandes les plus urgentes. Depuis peu, ce leader de l’industrie de la logistique propose également ses services d’importation aux particuliers.

Les besoins en importation des entreprises sont aussi variés qu’ils peuvent être urgents. “C’est pourquoi il est nécessaire d’être réactif. Par exemple, pour une entreprise textile, nous pouvons acheminer rapidement les boutons et les étiquettes indispensables aux travaux de finition. Si une panne survient, une industrie peut éviter un grave préjudice en important dans les meilleurs délais une pièce de rechange” illustre le Directeur Commercial, Yves Andrianaharison. L’entreprise de transport express fournit un véritable accompagnement à sa clientèle. La traçabilité de chaque colis est garantie, offrant ainsi la possibilité de suivre en temps réel la situation de l’acheminement. DHL Express Madagascar met un point d’honneur à la transparence de l’ensemble des opérations. Il est le seul “expressiste” à disposer d’un centre de tri sous contrôle de la douane et se charge, à la demande, des procédures de dédouanement qui sont souvent complexes. Depuis un an, DHL Express Madagascar propose ses services d’importations également aux particuliers. Dénommé “importation cash”, cette offre est simple et proposée à un prix en adéquation avec le service attendu. Le client règle le coût de l’opération auprès d’un bureau DHL. L’expressiste se charge ensuite de l’enlèvement et de la livraison du colis. Il faut noter qu’il est possible d’importer à Madagascar depuis les 220 pays où DHL est implanté. Sur le long terme, le spécialiste du transport express s’attend à une augmentation du volume des importations effectuées par les particuliers. “Le défi sera alors d’assurer
la fluidité des démarches administratives et d’alléger les taxes de certains produits”.

Santatra Razanadraibe

L’article DHL : une solution express à l’importation est apparu en premier sur APOI.

]]>
NTIC : Un développement malgré les embûches https://www.agencepresse-oi.com/ntic-un-developpement-malgre-les-embuches/ Wed, 04 Apr 2018 06:57:02 +0000 http://www.agencepresse-oi.com/?p=41006 S’il est un secteur de l’économie malgache qui offre un visage dynamique, c’est bien celui des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Aujourd’hui, une très grande partie du territoire au relief compliqué (591.000 km2) est couvert par les réseaux téléphoniques et Internet. Les leaders mondiaux des BPO (externalisation numérique de services) se pressent …

L’article NTIC : Un développement malgré les embûches est apparu en premier sur APOI.

]]>
S’il est un secteur de l’économie malgache qui offre un visage dynamique, c’est bien celui des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Aujourd’hui, une très grande partie du territoire au relief compliqué (591.000 km2) est couvert par les réseaux téléphoniques et Internet. Les leaders mondiaux des BPO (externalisation numérique de services) se pressent dans la Grande-île. Tout irait donc pour le mieux, si…

Si les ressources humaines étaient disponibles. Dans ce pays qui recense plus de 11 millions de jeunes de moins de 18 ans, il apparaît paradoxal que l’on ne puisse fournir à tous les professionnels qui les réclament, des jeunes éduqués et bien formés maîtrisant, tout au moins, correctement le français. Il faut admettre que le système éducatif, depuis la «malgachisation» chère à l’ex-Président Ratsiraka, connait des déficiences abyssales.

La formation encore largement déficitaire…

Ce ne sont pourtant pas les centres de formation de haut, et bon, niveau qui manquent. Il ne forment, néanmoins, qu’un millier tout au plus d’ingénieurs par an (toutes spécialités confondues) dont bon nombre s’évadent, à peine diplômés, vers l’ïle Maurice, la France ou le Canada. Raison pour laquelle le GOTICOM (Groupement des Opérateurs des Technologies de l’Information et de la Communication) a ouvert officiellement en septembre dernier son École Supérieure des Technologies de l’Information. D’après quelques estimations et compte-tenu de l’arrivée de quelques “grosses pointures” dans le domaine des BPO-call centers, ce sont plus de 2.000 par an dont le pays a besoin. Pour trouver des éléments susceptibles aujourd’hui de fréquenter des instituts supérieurs, il aurait fallu pouvoir les accueillir il y a quinze ans dans des écoles primaires dignes de ce nom, les éduquer dans un environnement francophone de qualité…

Les infrastuctures s’améliorent…

Comme déjà évoqué, les infrastructures se sont considérablement améliorées ces dernières années. Quatre opérateurs principaux en téléphonie mobile et accès Internet se partagent un petit marché (au regard de la faiblesse du pouvoir d’achat) mais qui demeure prometteur : l’opérateur national historique Telma (Télécom Malagasy), Orange Madagascar, Bharti Airtel et Gulfsat Madagascar. Deux câbles sous-marins abordent les rivages du pays, Eassy (East African Submarine System) dont Telma est un des partenaires majeurs et Lion (Lower Indian Ocean Network) d’Orange France Télécom. Si des entreprises comme SFR ou Outre-mer Telecom ou bien encore Téléperformance et B2S se sont installées dans le pays, c’est de toute évidence qu’elles y ont trouvé les moyens d’y travailler. Cependant, pour le consommateur lambda la donne est quelque peu différente: les prix même s’ils ont énormément baissé demeurent encore un peu élevés compte tenu du niveau de vie à Madagascar. Le comble, c’est que compte tenu de l’importance des investissements (liée à la prolifération de zones enclavées faiblement peuplées) les opérateurs trouvent, quant à eux, que ces tarifs sont trop faibles. Heureusement pour le consommateur que la concurrence, favorisée par la nouvelle règlementation en vigueur, rend petit à petit les prix plus accessibles.

…et les réglementations sont enfin adaptées

Longtemps, trop longtemps, les lois n’ont pas été adaptées à l’évolution des technologies (où, quand elles le furent, les décrets d’application n’ont jamais été signés). C’est désormais le cas notamment dans le domaine des infrastructures où la loi en vigueur sur les télécommunications permet la mutualisation des infrastructures en encadrant la tarification entre opérateurs, ce qui a permis une baisse significative du coût de ces infrastructures tout en garantissant un retour sur investissement à l’opérateur (en l’occurrence Telma) qui investit massivement dans les infrastructures depuis plus de dix ans… Pour illustrer l’aspect novateur de la loi en vigueur, il faut expliquer, par exemple, que le transport de voix sur IP est désormais autorisé à Madagascar. Les Call Centers ou les simples citoyens qui “skypent” sont donc désormais dans la parfaite légalité.

L’explosion du m-banking

Le PDG d’une grande entreprise des télécommunications avouait récemment que les recettes tirées des transferts d’argent par messagerie mobile (m-banking) sont “une source de revenus grandissante”. L’équivalent
de 15 millions d’US dollars par jour seraient échangés permettant une inclusion financière de la population non encore bancarisée (pour rappel,plus de 90% des Malgaches n’ont pas de compte bancaire et restaient dans l’informel avant le m-banking).

Le jour où la loi sera en adéquation avec les avancées technologiques du secteur, il conviendra d’élaborer un «cadre prudentiel». Il ne faudrait pas, en effet, que ce soit les mêmes acteurs qui détiennent les flux financiers et les flux d’informations. Pour l’heure les banques «gardent la main» mais certaines d’entre elles sont détenues par les mêmes intérêts que ceux qui président à quelques grandes sociétés des télécommunications. Pour l’e-commerce, le développement tant attendu est un peu en sommeil. Les problèmes réglementaires retardent son émergence. Combat d’arrière-garde…

Malgré tous ces avatars, le secteur des NTIC à Madagascar se porte plutôt bien et contribue, incontestablement, à renforcer l’attractivité du pays. Il pourrait connaître un accroissement beaucoup plus important s’il n’était “plombé” par les retards accumulés, notamment dans l’éducation, et les mentalités qui demeurent d’un autre âge. Mais tous les acteurs (privés) en sont convaincus: la révolution technologique passera en dépit des contraintes.

Source : Mémento “Spécial Madagascar” février 2018

L’article NTIC : Un développement malgré les embûches est apparu en premier sur APOI.

]]>