Accueil » Actus Madagascar » S’inspirer du «miracle éthiopien»

S’inspirer du «miracle éthiopien»

La délégation malgache partie en voyage d’études au pays de Meles Zenawi a remis son compte-rendu au cours d’une rencontre intitulée « Industrialisation et Etat développementaliste en Ethiopie ». Les membres de la délégation (hauts fonctionnaires, représentants du secteur privé et syndicaliste) ont livré leurs impressions sur le modèle de développement économique de ce pays.

« Le choix de l’Ethiopie n’est pas un hasard. Les deux pays présentent des caractéristiques communes sur le plan historique, géographique et économique (instabilité politique, relief, industrie naissante, population majoritairement rurale…). L’Ethiopie est aussi le pays africain qui a enregistré le taux de croissance le plus élevé depuis 10 ans, avec une moyenne de 10% par an » souligne Marcus Schneider, représentant résident de la FES à Madagascar, organisation qui a appuyé ce voyage.

Fredy Rajaonera, Président du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM) était étonné par la forte volonté de l’Etat de mener la politique économique du pays et la mobilisation patriotique des Ethiopiens. « Nous avons eu l’opportunité de visiter des parcs industriels construits par l’Etat et loués aux entreprises. J’ai constaté que la participation du secteur privé dans la politique économique reste quasi-nulle, c’est l’Etat qui mène la barque. Les citoyens s’engagent également dans le développement de leur pays. Je prends en exemple la campagne d’épargne pour la construction du grand barrage de la renaissance. » La Banque Mondiale refusant le financement, chaque éthiopien a effectué un achat d’obligation pour la construction de ce barrage hydroélectrique d’une puissance de 6 500 MW. Cette autonomie vis-à-vis des bailleurs de fonds a d’ailleurs impressionné les cadres du Ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé. « Cela permet une plus grande marge de manœuvre dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques » affirme le Directeur Général du Développement du Secteur Privé. Pas certain qu’à Madagascar où la classe politique est des plus discréditée, un tel appel à la solidarité nationale puisse avoir une quelconque résonance…

« La performance économique de l’Ethiopie est basée sur le transfert de technologies et la valorisation des ressources humaines locales » note pour sa part Rivo Rakotondrasanjy, Secrétaire Général du Fivmpama. Espérons que les autorités malgaches auront retenu que le développement passe aussi, et peut-être avant tout, par l’éducation et la formation…

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …