Accueil » Actus Madagascar » Salon de l’industrie: le « Vita Malagasy »à l’honneur

Salon de l’industrie: le « Vita Malagasy »à l’honneur

 Le Syndicat des industries de Madagascar (SIM) a confirmé la tenue de la 4ème édition de son salon dédié à l’industrie qui se tiendra à la veille de la Fête Nationale. Pendant quatre jours, du 21 au 24 juin, le meilleur du savoir faire malgache et la qualité des produits fabriqués à Madagascar brilleront sous les feux des projecteurs.

Bon nombre de produits « Vita Malagasy » sont d’une qualité qui n’a plus rien à envier aux produits étrangers. La 4ème édition du Salon de l’Industrie de Madagascar, organisée par l’Agence Première Ligne et qui se tiendra au Parc des expositions Forello à Tanjombato, n’a pour but que démontrer cette réalité économique. L’édition 2018 de cette biennale qui coïncide avec le 60ème anniversaire du Syndicat des Industries de Madagascar, se veut être une plateforme économique d’excellence au sein de laquelle les industriels malgaches vont pouvoir mettre en exergue leurs innovations les plus récentes. « Nous osons affirmer que les produits issus des industries malgaches sont de qualité. Les consommateurs à l’étranger en sont déjà convaincus », souligne Fredy Rajaonera, Président du Syndicat des industries de Madagascar. Les industriels malgaches disposeront de quatre journées pour convaincre le public que leurs produits de qualité sont également adaptés aux besoins et à la bourse des consommateurs locaux. Durant ce salon, des industriels qui ont reçu des prix à l’étranger se verront récompensés.

L’année du développement industriel

Rendez-vous économique de première importance, le salon SIM 2018 veut aussi contribuer à favoriser l’industrialisation à Madagascar. « Si l’industrie sombre, c’est tout le pays qui coule », soutient Michel D-Ramiaramanana, de l’Agence Première Ligne. « Le secteur industriel malgache a su garder la tête hors de l’eau malgré les périodes difficiles qu’il a traversées et la concurrence déloyale des produits importés qui perdure. Il est, reconnaissons-le, fragile et a besoin de l’aide de tout un chacun, notamment de l’Etat », a souligné Amiraly Hassim, industriel et Président du Comité d’organisation du 60ème anniversaire du Syndicat. La promulgation en 2017 de la Loi sur le Développement Industriel pourrait apporter une bouffée d’oxygène au secteur. Les opérateurs attendent avec impatience les décrets d’application mais, plus encore, la concrétisation de son contenu. Une Agence Nationale du Développement Industriel, organe de régulation du secteur qui contribuerait à l’amélioration de l’environnement des affaires ainsi qu’un Fonds National pour le Développement Industriel, structure financière destinée à appuyer les industriels dans  la mise en œuvre de leurs projets de développement, devraient être créés dans le cadre de cette loi. La LDI garantit la pérennité des décisions prises et ménage également quelques avantages fiscaux qui devraient permettre aux produits « Vita Malagasy » d’être traités sur le même pied d’égalité que leurs homologues étrangers.

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …