Home » Actus Madagascar » Phénomène Barea : un grand souffle pour l’économie de Madagascar

Phénomène Barea : un grand souffle pour l’économie de Madagascar

Madagascar a fait parler d’elle depuis que son équipe nationale de football, le fameux Barea, s’est qualifiée pour la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) et s’est récemment offerte le quart de finale. Il s’agit en effet d’un exploit historique pour le pays. Un succès qui a beaucoup profité son économie et sa visibilité sur le plan international.

 

Barea, une équipe exceptionnelle

Barea, c’est le nom de l’équipe nationale de footballeur malgache. Un nom peu prononcé il y a quelques mois mais qui, aujourd’hui, est adulé par les amateurs du ballon rond. Le Barea de Madagascar s’est qualifié pour la première fois de son histoire au CAN ce qui est un vrai miracle pour le pays. Mais grand fut, ensuite, la surprise de tous quand l’équipe a fait preuve d’une belle performance. Barea est premier de son groupe et s’est offert la 8ème de finale contre la République Démocratique de Congo qu’il a battu en tir au but. Arrivé en quart de final pour une première participation à la CAN, l’exploit de Barea est tout simplement exceptionnel. L’équipe nationale Malagasy rencontrera celle de Tunisie ce jeudi au Caire. Tous les yeux sont rivés sur cette star montante et il n’y a pas que les fans qui s’en réjouissent, le phénomène Barea apporte également un nouveau souffle à l’économie du pays.

Une grande opportunité d’affaire

Pour le marché local, les tee-shirts à l’effigie de Barea, les goodies… se vendent comme des petits pains. Tous veulent marquer ce moment et accompagner l’équipe selon leurs moyens. D’après les informations du Comité de normalisation pour la Fédération Malgache de Football (FMF), 5.000 maillots ont été commandés auprès de Garman, équipementier officiel de l’équipe nationale pendant la CAN. 1.564 sont livrés directement en région parisienne et le reste a été vendu à un prix de 85.000 ariary (près de 21 euros) l’unité auprès des réseaux de distribution des revendeurs officiels dont Telma, Jovena, BNI Madagascar et Leader Price. Ceux qui ne parviennent pas à s’offrir la vraie marque se contentent des contrefaçons qui inondent actuellement le marché.  Pour profiter de cette opportunité d’affaire, les opérateurs économiques informels ont également importé de Chine ou de Thaïlande des maillots sur lesquels sont imprimés l’emblème de la FMF et la fameuse tête de zébu avec le slogan « Alefa Barea ».  « Je parviens à écouler une centaine de tee-shirts en une matinée ce qui n’a jamais été le cas. Il nous arrive même d’être en rupture de stock la veille de chaque match », témoigne Fanja Rasolofoson, commerçante. Les contrefaçons sont vendues entre 3.000 et 60.000 ariary (0,75 à 15 euros).

Une aubaine pour la promotion de la destination Madagascar

Après la victoire contre la RD Congo, la presse dont Libération, Le Monde, France 24, RFI, Le Quotidien… a parlé du petit poucet Madagascar. C’est une aubaine à exploiter selon le Président du Conseil d’Administration de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), Boda Narijao. « Madagascar est aujourd’huisous le feu des projecteurs et il faut saisir et exploiter cette opportunité. Je pense que le phénomène Barea est d’un apport considérable pour la promotion de la destination Madagascar. Il faut rappeler que nous avons projeté d’atteindre les 500.000 touristes en 2020 si l’année dernière on était à moins de 300.000. Le fait que tous les yeux sont actuellement rivés sur notre équipe, donc sur Madagascar, facilitera les tâches que nous allons effectuer pour la promotion du tourisme », explique le PCA de l’ONTM.

 

Parallèlement à cet exploit sur la visibilité de Madagascar, des efforts visant à garder cette image positive restent à entreprendre. Fixer un objectif d’augmenter jusqu’à 50% le nombre de touristes requiert de nombreux travaux : construction et amélioration des infrastructures, révision de la qualité des offres et des services dans nombreux domaines (transport, hôtellerie et restauration…), promotion des sites touristiques, formation d’un personnel qualifié…

 

Check Also

Solidis SA et CPA forment les jeunes diplômés

Une convention de partenariat a été signée entre Solidis SA et le Centre de Professionnalisation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *