Accueil » Non classé » Mayotte : 230 tortues tuées en 2016

Mayotte : 230 tortues tuées en 2016

21 membres du réseau échouage mahorais de mammifères marins et de tortues marines (REMMAT) issus de 6 organismes (Lagon Aventure, la Brigade Nature de Mayotte, le Parc naturel marin de Mayotte, le Conseil Départemental de Mayotte, le Gépomay et l’association Oulanga Na Nyamba) s’étaient donnés rendez-vous pour se rendre sur l’îlot M’tsamboro.

Divisés en plusieurs équipes, ils ont inspecté l’ensemble des plages de l’îlot : ossements et carapaces ont été comptabilisés et rejetés en mer au large. Au total, 26 carapaces de tortues vertes ont été découvertes ainsi que des ossements de 4 autres tortues.

Les braconniers semblent vouloir se montrer de plus en plus discrets : plusieurs ossements ont été retrouvés enterrés voire brûlés. De plus, parmi ces 30 tortues, la moitié correspond à des jeunes individus braconnés en mer.

Ce type d’action de ramassage a pour but d’obtenir un état « zéro » et de faciliter le recensement des nouveaux cas de mortalité de tortues marines.

Ce nouveau recensement complète les chiffres du REMMAT pour l’année 2016: près de 230 tortues mortes ou en détresse ont été recensées jusqu’à présent en 2016 ; les tortues braconnées sont majoritairement des tortues vertes adultes femelles tuées lorsqu’elles montent pondre sur la plage ; les plages de Petite Terre, de l’îlot M’tsamboro et du Nord ouest ainsi que les plages de la pointe Sud-est de l’île figurent parmi les secteurs les plus touchés par le braconnage.

Voir Aussi

La CINOR réalise le 1er réseau de téléphériques urbains de France

Le projet de téléphérique urbain entre les quartiers de Bellepierre et de La Montagne était …