Home » Actus Madagascar » Lutte contre l’informel: vers une amélioration des prestations des services touristiques

Lutte contre l’informel: vers une amélioration des prestations des services touristiques

L’économie informelle, fléau du secteur touristique

Des milliers de personnes subsistent du commerce informel. Au vu de sa dimension sociale, les autorités évitent de s’attaquer frontalement à ce problème. Ces dernières années, la tendance se renverse : les activités informelles ne sont plus l’apanage de personnes socialement défavorisées. Des structures aux moyens conséquents ont investi cette niche et fournissent, en toute illégalité, des prestations couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur touristique : hébergement, transport, excursions… La concurrence déloyale du secteur informel a des effets néfastes et profonds sur les intérêts des professionnels et sur la notoriété de la destination.

Dans le secteur tourisme, on entend par activités hôtelières informelles toutes formes d’hébergement non titulaire d’autorisations délivrées par le ministère, (hôtels, studios,
appartements et villas louées à la journée, maisons d’hôtes non classées…). Outre l’énorme déperdition fiscale qu’enregistre l’Etat, le risque sécuritaire reste élevé, faute de déclaration
des arrivées par les établissements informels. Autant de transactions qui se négocient de particulier à particulier et qui échappent au contrôle de l’Etat.

Le secteur de la restauration touristique n’est pas en reste : l’image des restaurateurs est mise à mal et le différentiel fiscal et les normes d’hygiène avec les établissements structurés restent considérables.

Assainissement

Les efforts de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption énoncés dans la politique générale de l’Etat sont matérialisés par l’assainissement de tous les secteurs de l’économie et le tourisme n’échappe pas à cette règle.

A travers une opération de recensement des opérateurs touristiques lancée au mois de mars dernier, le Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie a engagé des actions en vue de l’assainissement du secteur touristique. L’objectif du recensement est orienté vers l’auto-déclaration des opérateurs touristiques auprès du ministère en charge du tourisme

Ce travail préalable a été suivi d’une confrontation des données obtenues avec la base de données du ministère, ainsi qu’avec les offres disponibles sur Internet, notamment sur les sites de réservation en ligne comme Airbnb, Booking ou encore Expedia. La troisième étape verra la mise en oeuvre d’un plan d’actions constitué d’un volet préventif et d’un volet correctif. Des actions de sensibilisation ont été menées, afin de vulgariser les textes régissant la profession, mais aussi dans l’objectif d’inciter les éventuels établissements en infraction avec la loi à régulariser leur situation. Chaque contrôle est effectué par des agents du ministère du tourisme, opérant par binôme et dûment mandatés à cet effet.

Tolérance zéro

Suite à un premier contrôle, un délai peut être accordé aux établissements pour se conformer aux textes en vigueur ; faute de quoi des sanctions de gradation progressive, allant d’un avertissement à une fermeture temporaire, voire définitive de l’établissement, pourront être appliquées. Une «tolérance zéro» sera appliquée à l’encontre de toutes personnes tentées de contourner les sanctions à travers des actes de corruption passive ou active.

Ces actions menées par le ministère auront des retombées immédiates sur l’économie en général, et inciteront les opérateurs économiques à améliorer les prestations fournies, conformément aux normes existantes. Cette initiative portera un impact certain sur l’image de marque du pays, et, partant, contribuera à l’affluence de la fréquentation de la Grande-Île pour atteindre le cap des 500 000 touristes d’ici cinq ans.

Check Also

Les énergies renouvelables et l’agro-transformation au service du développement durable

Se positionnant comme une organisation novatrice, l’association de Partenariat Technique à Madagascar(PATMAD) développe et diffuse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *