Accueil » Non classé » Les letchis bio du pays au marché de Rungis

Les letchis bio du pays au marché de Rungis

La Coopérative SICA TR, la plus grande organisation de producteurs de l’île, exporte des letchis certifiés bio en métropole pour les fêtes de fin d’année. Une manière originale de mettre en avant le célèbre fruit rouge et de faire valoir la qualité des produits locaux au-delà du rivage…

L’initiative a été lancée l’année dernière par la SICA TR, et est reconduite cette année. Depuis le mois de novembre, la SICA TR envoie plusieurs fois par semaine des caissettes de letchis bio par avion à destination de Rungis, considéré comme le plus grand marché de produits frais d’Europe. De là, les letchis réunionnais sont réexpédiés dans différentes chaines de magasins bio dans toute la France.
 
Le letchi bio suscite, jusqu’ici, peu la convoitise des Réunionnais, a contrario du marché européen qui paraît plus réceptif à une offre de produits exotiques frais et certifiés bio. Aussi, la SICA TR a fait le choix, dès les premières récoltes, de destiner sa production de letchis bio à l’export.
 
Voilà plusieurs années que la SICA TR, qui encourage au quotidien ses adhérents dans des démarches de qualité et de respect de l’environnement, a entrepris seule de mettre en place un groupe de producteurs de produits bio diversifiés.
Une production d’agrûmes, de fruits de la passion, de pitayas et de letchis bio est désormais effective. Et chaque année, il convient d’attendre que la Nature fasse son œuvre pour apprécier la qualité de ces délicieux fruits bio. 

Le producteur, certifié, suit rigoureusement un cahier des charges qui amène à produire des récoltes sans aucun traitement chimique. Comme c’est le cas pour le letchi bio que produisent trois exploitations dans l’Est de l’île. Le Directeur général de la SICA TR, Joël Grondin, précise : “Le letchi bio n’est pas soumis non plus à la pression des insectes, comme la mouche des fruits qui est absente des exploitations.”
 
Les opérateurs locaux de l’agriculture bio restent, à ce jour, peu nombreux à exporter leurs produits. La SICA TR est le plus important et voit que “la marge de progression est réelle“, ajoute Joel Grondin.
L’objectif de la SICA TR à moyen terme sera de multiplier par deux la production actuelle de produits agricoles bio, notamment en la diversifiant. Une dynamique que souhaite encourager le Groupe LM, acteur majeur dans la distribution de fruits et légumes à La Réunion et principal partenaire de la SICA TR. La société souhaite apporter un soutien actif dans le développement de la filière bio « péi ». 

Voir Aussi

La CINOR réalise le 1er réseau de téléphériques urbains de France

Le projet de téléphérique urbain entre les quartiers de Bellepierre et de La Montagne était …