Home » Actus Madagascar » Les liens franco-malgaches, un fort désir de renforcement suscité

Les liens franco-malgaches, un fort désir de renforcement suscité

A l’aube de son départ, l’Ambassadrice de France à Madagascar Véronique Vouland-Aneini a souligné le désir de la France à renforcer ses liens avec Madagascar le 14 juillet dernier. La fête nationale française a été commémorée au sein de la Résidence de France sise à Ivandry-Antananarivo en présence de ressortissants Français résidents à Madagascar, des membres du gouvernement malgache ainsi que quelques privilégiés.

Des discours solennels et remplis d’espoir ont été engagés par Véronique Vouland-Aneini lors de la conférence de presse marquant son départ et durant la célébration de la fête nationale.

L’Ambassade de France, témoin de la précarité régnant dans le pays

Les 5 dernières années ont été marquées par une insécurité alarmante pour les étrangers. Des kidnapping de personnalités importantes se sont succédées dont les victimes étaient souvent des dirigeants de grandes entreprises, étrangers pour la plupart. Les enlèvements ont été si fréquents que des résidents français ont témoigné« se sentir abandonnés » par l’Ambassade de France de Madagascar. «Le nouveau quinquennat Présidentiel se fonde sur une bonne base de stabilité. La voie aérienne restant la voie la plus efficace pour sauver des vies humaines, la démonstration de la renaissance de l’armée de l’air lors de la fête nationale malgache le 26 juin dernier nous a démontré la volonté de Andry Rajoelina à prioriser la sécurité de son pays ». lance Véronique Vouland-Aneini lors de son discours. L’Ambassadrice de France, fonde de grands espoirs sur l’évolution de la Grande-île. Ayant vécu des années d’instabilité politique durant son mandat, elle est confiante envers l’émergence promise par le nouveau Président de la République. « L’environnement sociopolitique de Madagascar a trop longtemps stagné. Je ne suis pas sûre d’avoir réussi à mener des actions probantes envers le pays mais j’ai combattu les a priori malgré nos relations restées longtemps tumultueuses. Nous regrettons, mon mari et moi, de partir au moment où autant d’espoir naît en chacun des malgaches, j’aurais aimé être témoin d’un renouveau en espérant que les promesses électorales seront concluantes », déclarait-t-elle dans l’un de ses discours.

La France appuiera Madagascar sur 3 axes principaux

La France compte appuyer Madagascar sur le renforcement de la sécurité des biens et des personnes, mais également pour la lutte contre les trafics et la protection des espaces maritimes et de ses ressources. Leur deuxième axe d’action visera à aider le pays à la réduction de la pauvreté en faveur des populations les plus fragiles et des jeunes. « Nous allons accompagner le Ministère de l’Éducation Nationale dans ses perspectives d’améliorer le système éducatif pour qu’un plus grand nombre d’élèves puisse avoir accès à un enseignement de qualité. » Le troisième axe concerne le développement économique auquel le Président Andry Rajoelina souhaite associer les investisseurs privés. « Depuis les entretiens qu’il a eus à Paris avec le Président FrançaisEmmanuel Macron, Madagascar suscite un grand intérêt d’investissement. De ce fait, une mission du patronat français se déroulera en octobre à Antananarivo. Le Président Andry Rajoelina déclarait être conscient des obstacles et de l’importance du travail à effectuer, mais ses projets et ses démarches sont précises et étudiées. »

De grandes perspectives ont été projetées pour le renforcement de la solidarité franco-malgache. Un pays sécurisé à tous les niveaux que ce soit en termes de corruption ou de sécurité humaine accueillera des investisseurs vertueux, vecteurs d’optimisation du climat des affaires longtemps discrédité à Madagascar.

 

 

Check Also

« CanalOlympia Iarivo », une infrastructure culturelle haut de gamme

Inauguré en présence du Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, « CanalOlympia Iarivo » révolutionne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *