Accueil » Actus Madagascar » Les éditeurs imposent le prix des périodiques

Les éditeurs imposent le prix des périodiques

Depuis 1960, Trano Mpampiely Vaovao (TMV) distribue dans la Grande-île la presse internationale. Grossiste en livres, TMV fournit également différents ouvrages aux librairies installées dans les provinces. Il y a deux ans, Voahirana Ramalanjaona a racheté l’enseigne d’un secteur où, souvent, les éditeurs fixent les règles.

 

800 titres de périodiques sont distribués par TMV dans toute l’île. L’entreprise signe un accord de  partenariat avec les éditeurs. “Ce travail en amont revêt certaines difficultés. Chaque éditeur applique une politique commerciale qui lui est propre et définit le prix de vente au public en fonction de celle-ci. En général, notre marge commerciale est minime. La commission de vente est encore partagée avec les grandes surfaces où les différents titres sont commercialisés” explique Voahirana Ramalanjaona. Le développement des médias en ligne amenuise la rentabilité de cette branche d’activité. Les versions digitales, plus accessibles, suscitent l’intérêt du public et diminuent les ventes. Le facteur temps ne joue pas non plus en faveur de la distribution des périodiques. Même acheminés par voie aérienne, les quotidiens français n’arrivaient qu’à J+2 de leur parution. L’entreprise a donc été contrainte de mettre un terme à leur distribution.

Le livre, un produit de luxe Le livre est encore considéré comme un luxe dans la Grande-île. A l’exception des manuels scolaires, le marché du livre demeure dans une mauvaise posture. Pour renverser cette tendance, Voahirana Ramalanjaona a mis en place le concept de librairie-café avec la Librairie Mille Feuilles, “Partage de moments conviviaux dans l’univers du livre”. La librairie accueille aussi divers événements dont les lectures scéniques et les cafés littéraires qui démocratisent la librairie. L’absence de politique nationale du livre qui prônerait le prix unique du livre constitue une entrave. Les librairies doivent aussi faire face à la concurrence des grandes surfaces et du secteur informel.

Santatra Razanadraibe

Source : Mémento juin 2018

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *