Accueil » Actus Madagascar » Le port saturé

Le port saturé

Le port de Toamasina, principale porte d’entrée par laquelle transitent 80% des marchandises qui entrent ou sortent du pays est totalement saturé. Plusieurs facteurs concourent à cette désorganisation.
En fin d’année 2017, les importations ont fait un bond spectaculaire et le flux au niveau des quais a atteint la capacité maximale de 239.000 EVP (Equivalent Vingt Pieds). Début janvier, le cyclone Ava a perturbé durant plusieurs jours les opérations au port. La faiblesse du brise-lame fait que les bateaux subissent les effets de la houle lors des déchargements ce qui ralentit les opérations. L’ensemble des infrastructures environnant le port autonome de Tamatave (SPAT) sont déficientes: un seul scanner, des routes d’accés étroites, des terre-pleins insuffisants… Madagascar International Container Terminal Services Ltd (MICTSL) société concessionnaire-fournisseur de services doit faire face à une insuffisance de matériel. Rarement les quatre grues mobiles ont pu être opérationnelles en même temps.
Le port de Tamatave est devenu totalement sous-dimensionné (12m maximum de tirant d’eau obligent bon nombre de porte-conteneurs à décharger une partie de leurs marchandises dans les ports des îles voisines) par rapport aux besoins du pays. Facteur aggravant les travaux d’extension et d’aménagement du port, financement par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), ne pourront que perturber durant plusieurs années (jusqu’en 2026) les opérations du port.
Les opérateurs du secteur privé avaient alerté de longue date les responsables politiques et autorités concernées. En vain. Nombreuses sont les industries, en autres activités, dont les activités sont ralenties, aujourd’hui, par ces dysfonctionnements du port de Tamatave.

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …