Accueil » Actus Madagascar » La CCIFM mise sur les formations

La CCIFM mise sur les formations

La Chambre de Commerce et d’Industrie France-Madagascar (CCIFM) a tenu son Assemblée Générale annuelle ce jeudi 17 mai dans les locaux de la BFV-SG.
Ce fut l’occasion de rappeler les nombreuses prestations et services que cet organisme consulaire procure, gratuitement, à ses 455 membres: mise à disposition d’annuaires et de bases de données, facilitation des visas (Schengen, Réunion, Mayotte et pays africains –  166 délivrés en 2017), documentations juridiques et fiscales, conseils individuels, Lettre de veille géographique… Le catalogue complet de ces prestations est disponible sur www.ccifm.mg
L’année 2017 aura été marquée par la fin du programme Cap Export. Cette disparition est jugée d’autant plus regrettable que l’Agence de Promotion des Exportations (APEX) est encore très loin de pouvoir être mise en place. En 11 ans, ce furent plus de 860 projets (appuis en formations, participations à des salons internationaux, mise en place d’outils de communication…) qui ont été appuyés par le projet Cap Export sur financement de l’Agence Française de Développement. Un vide d’organismes d’appuis qui va être préjudiciable notamment à des PME/PMI qui commencait à se développer à l’exportation…
Un dense programme de formations pour 2017
Pour la CCIFM, l’année 2017 aura également constitué le premier exercice complet au cours duquel 26 formations, concernant 285 participants et 101 entreprises, se sont déroulées. Jean Michel Frachet, Président de la commission formation devait rappeler que « les formations sont une des missions essentielles et fondamentales de toutes les CCI dans le monde ». En 2017, 82 formations sont programmés ce qui représente une augmentation de 67 % de l’offre. Outre les sujets classiques (finance et comptabilité, marketing et force de vente, communication, RH…), des thèmes nouveaux apparaissent : évaluation du risque de l’entreprise, accompagnement de la relation client, voire des formations en secourisme ou en… bien-être.
Si les formations sont réservées aux entreprises membres de la CCIFM, une formule découverte (adhésion de un à trois mois) permet à des non membres de bénéficier momentanément des services dont les formations qui peuvent d’ailleurs être délocalisées au sein même des entreprises.
La CCIFM est incontestablement un organisme extrêmement dynamique et même si son «talon d’Achille » demeure sa faible représentativité dans les provinces. « Adhérer à la CCIFM, c’est prioritairement avoir envie de travailler ensemble, de mieux se connaître et de s’entraider » devait conclure André Beaumont Président de la CCIFM dont le bureau, à mi-mandat, a obtenu à l’unanimité le quitus moral et financier.

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *