Accueil » Actus Madagascar » Industrie : "Que l’Etat prenne ses engagements"

Industrie : "Que l’Etat prenne ses engagements"

« Pour progresser, nous avons impérativement besoin d’un environnement des affaires sain. (…) Nous vous prenons pour témoins pour que l’Etat prenne ses engagements ». C’est sans détour que le président du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM), Freddy Rajaonera a demandé à l’Etat de prendre des mesures pour appuyer l’industrie malgache. C’était au cours de l’ouverture officielle du Salon de l’Industrie de Madagascar (SIM) ce 24 novembre. L’occasion idéale pour s’adresser directement au Président de la République, parrain de l’évènement. L’absence d’infrastructures, la fourniture d’énergie défaillante, la concurrence déloyale, la corruption, etc. sont un aperçu des maux qui minent le secteur industriel. Des maux dont les remèdes requièrent l’intervention régalienne de l’Etat. Le président, cette fois a calmé le jeu : « je suis avec vous aujourd’hui (…), ne nous attardons pas sur les problèmes, trouvons les solutions ». Transition énergétique, énergie solaire à grande échelle, conquête des marchés de l’océan Indien et de l’Afrique sont les alternatives proposées par le président. Rencontré sur le Salon, Danil Ismaël, un grand industriel du pays qui intervient notamment dans la transformation du plastique : “il faudrait commencer par exonérer les taxes sur les matières premières et le matériel importé si l’on veut parler de développement économique. Les Mauriciens par exeple l’ont compris depuis longtemps…”

Pour le SIM, malgré ces difficultés, l’industrie malgache continue son chemin. « Nous ne baissons pas les bras, nous ne baisserons jamais les bras », conforte Freddy Rajaonera. Une étape importante a été franchie avec l’élaboration de la loi sur le développement industriel à Madagascar. Néanmoins, tout reste à faire. « L’industrialisation est la planche de salut du pays », poursuit le président du SIM. En effet, le secteur industriel a un poids économique important : 75% des investissements du secteur privé en 2015, 25% des recettes fiscales, 20% du PIB, 50 000 emplois.

Le Salon de l’industrie est la plateforme pour démontrer le savoir-faire du secteur. Plus d’une centaine de participants exposent leurs produits durant 4 jours au Forello Expo Tanjombato.

S.R

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …