Accueil » Actus Madagascar » Inde-Madagascar : des “joint-venture” en perspective

Inde-Madagascar : des “joint-venture” en perspective

La visite d’Etat du Président de la République de l’Inde Ram Nath Kovind dans la Grande Ile ambitionne de raffermir les relations commerciales entre les deux pays. Ainsi, le 14 mars dernier plus d’une centaine d’opérateurs économiques Indiens et Malgaches ont répondu présent à la rencontre d’affaires organisée à l’hôtel Carlton.

Le volume des échanges commerciaux entre Madagascar et l’Inde reste relativement faible avec une moyenne de 400 millions d’USD par an au cours des 10 dernières années. Pour Ram Nath Kovind, c’est bien au-dessous du potentiel qui existe. Le marché indien présente un régime de tarifs préférentiels dont les exportateurs malgaches devraient profiter.

« Nos deux pays entretiennent des relations commerciales depuis des siècles. Il est temps de redonner souffle à l’ancien réseau commercial. Plusieurs opportunités nous attendent. L’Inde est sur une trajectoire de croissance rapide et Madagascar recherche des investissements et des expertises. Nous pouvons devenir des partenaires et collaborer notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de la transformation alimentaire, de la santé, des infrastructures et des pierres précieuses. Le gouvernement indien a, par exemple, alloué 80,7 millions d’USD pour le développement de l’agriculture » affirme le président Indien.

Les rencontres devraient aboutir à la création de “joint-venture” avec des sociétés locales. L’Economic Development Board of Madagascar a d’ailleurs présenté les potentialités et les opportunités d’investissement dans la Grande Ile. Néanmoins, pour attirer de nouveaux investisseurs indiens, le pays doit trouver des solutions à l’insécurité grandissante. Depuis plusieurs années, les opérateurs d’origine Indo-pakistanaise et leurs proches sont victimes de kidnapping. Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement mettra en place une “Task Force”. Une initiative louable, mais qui ne résout pas le problème de fond de l’insécurité : la pauvreté.

Voir Aussi

Le prix de la corruption

Le cycle des conférences organisées du 24 au 26 octobre dernier par le cabinet FTHM …