Accueil » Non classé » FIA 2018: professionnaliser le secteur agricole

FIA 2018: professionnaliser le secteur agricole

La deuxième édition de la Foire Internationale de l’Agriculture ouvre ses portes jeudi prochain. Cet évènement a pour mission d’accompagner un secteur qui n’aspire qu’à se développer.  

L’agriculture a toujours été un paradoxe à Madagascar. Au moins 10 millions d’ha disponibles, une population à majorité rurale et vivant des activités agricoles mais un secteur qui reste sous-exploité ne pouvant ni assurer l’indépendance alimentaire du pays, ni sortir ses travailleurs de la pauvreté. Parmi les innombrables défis que connait le secteur, le SG du groupe SMTP, Riana Rasaminanantsoa a souligné le manque de professionnalisation des acteurs. C’est dans ce sens que le groupe, à travers ses sociétés Agrivet, Agrival et Agrifarm, appuie les évènements qui promeuvent le monde rural en général. “Nous sommes habitués des foires à travers lesquelles nous avons pu constater un déficit évident de professionnalisation du secteur”, a lancé Riana Rasaminanantsoa qui estime qu’il y a encore beaucoup à faire. les sociétés du groupe SMTP figurent parmi les sponsors de la deuxième édition de la Foire Internationale de l’Agriculture qui se tiendra du 13 au 16 septembre prochain au Parc des Expositions Forello à Tanjombato-Antananarivo.

“Il était une fois les produits premium”

Pour sa part, le Président du comité d’organisation Michel D. Ramiaramanana a indiqué que cette édition mettra l’accent sur la connexion de tous les acteurs du secteur d’où une présence massive d’organisations paysannes. C’est ainsi que des rencontres «B to B» seront organisées en marge de l’évènement. Par ailleurs, Michel D. Ramiaramanana a fait savoir que la Foire abritera une exposition intitulée “Il était une fois les produits premium” qui mettra en avant des produits malgaches qui ont été primés à l’international.

Enfin, plus d’une vingtaine de conférences se tiendront en parallèle, dès jeudi, avec des thèmes liés à des problématiques du secteur comme les normes sanitaires pour la promotion de l’agri-business, la formation en alternance en milieu agricole, ou encore l’optimisation des pertes post-récolte.

Voir Aussi

Quand l’art et la récup’ se mettent au service de la beauté

Du bois de palette et de la tôle ondulée dans un salon de coiffure. C’est …