Accueil » Actus Madagascar » FEIOI 2018: Débats et rencontres

FEIOI 2018: Débats et rencontres

L’inauguration officielle du 11ème Forum des îles de l’Océan Indien s’est déroulée le mercredi 26 septembre en présence de nombreux représentants du secteur public des différentes îles. Côté secteur privé, peu de représentants des grands groupes malgaches avaient fait le déplacement. Il est vrai que ce sont surtout les PME/PMI qui, ne disposant pas des mêmes réseaux et moyens de prospecter des marchés, sont intéressées par ces forums qui favorisent les rencontres entre les ressortissants des quatre pays membres de l’Océan Indien.
La connectivité au cœur des débats
La première conférence/débat le soir même de l’inauguration a porté sur la « logistique et développement des entreprises de l’Océan Indien ». Un panel de haut niveau a essentiellement débattu des facteurs de blocage au développement du trafic maritime.
La connectivité est un faux débat. Le jour où Madagascar offrira un marché intérieur digne de ce nom et deviendra une source d’approvisionnement fiable alors les commerçants ou autre sociétés d’imports/export se rendront régulièrement vers la grande île. Ceux dont c’est le métier de transporter des containers ne manqueront pas d’ouvrir de nouvelles lignes maritimes. Ceux dont c’est le métier de transporter des passagers seront prompts à ouvrir de nouvelles lignes aériennes. La demande appelle l’offre.
Lorsque l’intégration économique sera à l’ordre du jour, les professionnels de la connectivité seront au rendez-vous. Aujourd’hui, il est beaucoup moins contraignant (et plus rentable) pour un importateur réunionnais de s’approvisionner régulièrement de produits de qualité en Europe plutôt qu’à Madagascar. Que Madagascar se développe et l’intégration régionale ne sera plus un vain mot.
L’e-commerce dans l’attente des facilités de paiement
Le salon de la créativité Voatra qui se tient en parallèle du Forum organise également ses propres conférences. Le jeudi 27 septembre dans la matinée, une très intéressante conférence/débat a concerné l’e-commerce incontestablement promis à un bel avenir. Pour l’heure, le paiement à l’extérieur de produits ou services proposés en ligne par les entreprises malgache n’est toujours pas possible. Les banques veulent se prémunir de règles prudentielles avant d’accepter ces paiements et ainsi les sociétés malgaches ouvrent des comptes à l’étranger privant le pays d’autant de capitaux… Les infrastructures de qualité ne compensent pas le retard pris dans l’e-commerce qui souffrira, en outre, de la faiblesse du pouvoir d’achat de la population malgache.
Le 11ème forum des îles de l’Océan Indien se termine ce vendredi 28 septembre. Nul doute que, malgré les obstacles, des entrepreneurs auront pu apprendre à se connaitre et envisager de collaborer à la conquête du continent africain: le marché continental étant le focus d’autres réunions qui auront ponctué ces trois journées.

Voir Aussi

Allianz s’associe à SOS Villages d’enfants

Le premier assureur mondial, présent à Madagascar depuis 2016, a signé le mercredi 31 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *