Home » Actus Madagascar » Entreprises belges en mission à Madagascar

Entreprises belges en mission à Madagascar

Du 20 au 25 Mai 2019, l’Agence Wallonne à l’Exportation et aux Investissements Étrangers (AWEX) organisera un voyage d’affaires d’entreprises belges dans trois îles de l’océan Indien : la Réunion, Madagascar et Maurice. Succédant à leur visite de Mars 2017, les chefs d’entreprises passeront dans la Grande-île du 21 au 24 mai et participeront pour la première fois à la Foire Internationale de Madagascar (FIM).

Le passage de l’agence belge à Madagascar s’effectuera avec le soutien du Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM) et de la Chambre de Commerce et de l’Industrie d’Antananarivo (CCIA). Cette mission ambitionne d’aider les entrepreneurs malgaches à concrétiser des partenariats techniques, financiers ou commerciaux.

Des échanges modestes amenés à progresser

Comparativement aux échanges import/export de la Belgique, notamment la Wallonie, avec les îles de l’océan Indien, Madagascar y occupe une place importante. En 2017, selon la CCI Réunion, la Banque Nationale Belge et Comtrade (base de données statistiques des Nations Unies), sur les 2.372,5 millions d’euros de valeur d’exportation de biens malgaches, 55 millions d’euros sont à destination pour la Belgique. Parallèlement, sur les 3.045,4 millions d’euros d’importation à Madagascar, 109,1 millions d’euros proviennent de la Belgique. 22 entreprises belges ont été amenées dans la Grande-île pour cette mission encadrée par l’AWEX. Cette année, la délégation wallonne sera conduite par l’Ambassade de Belgique ayant pour juridiction sur Madagascar, Nicolas Nihoul et espère dépasser largement le nombre de 20 entreprises.

L’AWEX à la FIM, rencontres “B to B” au programme

Ce mois de mai offrira l’opportunité à la mission d’AWEX de se rendre à la FIM, qui aura lieu du 23 au 26 mai au parc Forello Expo Tanjombato (Sud de la capitale). “Il est très difficile de concrétiser des affaires avec les entrepreneurs malgaches rencontrés en dehors de leur pays. Une fois de retour, ces derniers ont tendance à ne pas toujours assurer le suivi des dossiers et négociations en cours”, explique le conseiller économique et commercial, Jean-Pierre Muller, chef du bureau de l’AWEX en Afrique Australe. “Il y a un énorme potentiel d’affaires à Madagascar mais il faut que tous les partis travaillent très consciencieusement. Je passe un message, en particulier, à tous les entrepreneurs et les politiciens de la Grande-île”, appuie-t-il.

Depuis 2017, la coopération entre Madagascar et la Wallonie n’a cessé de s’affirmer. La mission belge en cours ne peut qu’accroitre les volumes d’échanges et conforter Madagascar dans son ouverture au monde.

Check Also

Mines: des secteurs partagés entre gabegie et incohérences

À Madagascar, lorsqu’on évoque l’énergie, il est fait immédiatement référence à la JIRAMA (société d’État …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *