Accueil » Actus Madagascar » DHL : une solution express à l’importation

DHL : une solution express à l’importation

Depuis son implantation en 1983, DHL Express Madagascar est le partenaire incontournable des industries locales. Ses services de transport express répondent à leurs demandes les plus urgentes. Depuis peu, ce leader de l’industrie de la logistique propose également ses services d’importation aux particuliers.

Les besoins en importation des entreprises sont aussi variés qu’ils peuvent être urgents. “C’est pourquoi il est nécessaire d’être réactif. Par exemple, pour une entreprise textile, nous pouvons acheminer rapidement les boutons et les étiquettes indispensables aux travaux de finition. Si une panne survient, une industrie peut éviter un grave préjudice en important dans les meilleurs délais une pièce de rechange” illustre le Directeur Commercial, Yves Andrianaharison. L’entreprise de transport express fournit un véritable accompagnement à sa clientèle. La traçabilité de chaque colis est garantie, offrant ainsi la possibilité de suivre en temps réel la situation de l’acheminement. DHL Express Madagascar met un point d’honneur à la transparence de l’ensemble des opérations. Il est le seul “expressiste” à disposer d’un centre de tri sous contrôle de la douane et se charge, à la demande, des procédures de dédouanement qui sont souvent complexes. Depuis un an, DHL Express Madagascar propose ses services d’importations également aux particuliers. Dénommé “importation cash”, cette offre est simple et proposée à un prix en adéquation avec le service attendu. Le client règle le coût de l’opération auprès d’un bureau DHL. L’expressiste se charge ensuite de l’enlèvement et de la livraison du colis. Il faut noter qu’il est possible d’importer à Madagascar depuis les 220 pays où DHL est implanté. Sur le long terme, le spécialiste du transport express s’attend à une augmentation du volume des importations effectuées par les particuliers. “Le défi sera alors d’assurer
la fluidité des démarches administratives et d’alléger les taxes de certains produits”.

Santatra Razanadraibe

Voir Aussi

Le prix de la corruption

Le cycle des conférences organisées du 24 au 26 octobre dernier par le cabinet FTHM …