Home » Actus Madagascar » Des crédits qui ciblent les PME

Des crédits qui ciblent les PME

Miarakap est un fonds d’investissement à impact qui oeuvre à Madagascar depuis bientôt deux ans. Ce fonds vient d’entrer au capital de l’institution de microfinance Apem Paiq afin d’amplifier ses capacités de financements destinés aux Petites et Moyennes Entreprises à fort potentiel.

 

Proposer 15.000 microcrédits aux petits entrepreneurs en cinq ans est le nouvel objectif que se sont fixés l’institution de microfinance Apem Paiq et Miarakap. Miarakap est entré au capital d’Apem Paiq avec une participation qui s’élève à hauteur de 500 millions d’Ariary (125.000 euros). Une participation qui représente 49% de l’actionnariat de l’institution de microfinance. « Cet investissement va permettre de mobiliser des ressources financières additionnelles pour financer son développement », indique Alia Drouin, Chargée d’Investissement chez Miarakap. « Nous entendons donner un nouvel élan à l’Institution, notamment en ouvrant une dizaine de nouvelles agences en périphérie de la capitale d’ici 2030 et en proposant de meilleurs offres et services», explique Rihatiana Rasonarivo, Directrice Générale d’Apem Paiq.

 

Faciliter l’accès aux crédits

Depuis 21 ans, l’Apem Paiq soutient les familles défavorisées et surtout les femmes (représentant 70% de sa clientèle) pour que ces dernières puissent entreprendre des activités génératrices de revenus. « L’entrepreneuriat n’est pas suffisamment soutenu à Madagascar. Pour diverses raisons, notamment le faible taux de pénétration au service bancaire. Moins de 20% des Malgaches ont accès à des services financiers et donc aux crédits. Nous espérons que cette participation de Miarakap dans l’actionnariat d’Apem Paiq contribuera à améliorer sensiblement cette situation », note Rihatiana Rasonarivo.

Dorénavant, toute personne ayant une activité rémunérée, entrepreneur ou salarié, peut bénéficier d’un crédit jusqu’à 6.000.000 d’Ar (1.500 €), remboursable en douze mois, avec un taux allant de 2,5 à 3,5% par mois. « L’autre objectif est de formaliser leurs activités qu’elles soient dans la location immobilière, l’agriculture, le transport ou autres », ajoute la Directrice Générale d’Apem Paiq.

Cette collaboration entre Apem Paiq et Miarakap entend donner un coup de pouce à l’entrepreneuriat le plus modeste jusqu’alors le grand oublié du secteur bancaire et même si les taux demeurent à un niveau exorbitant.

Check Also

Solidis SA et CPA forment les jeunes diplômés

Une convention de partenariat a été signée entre Solidis SA et le Centre de Professionnalisation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *