Home » Actus Madagascar » Le Sefafi rappelle le pouvoir à l’ordre

Le Sefafi rappelle le pouvoir à l’ordre

Comme à l’accoutumée, le Sefafi (Observatoire de la Vie Publique) n’est pas allé par quatre chemins dans sa déclaration du 20 août intitulée : «Le pouvoir au service de qui ?». Les manquements des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ont été principalement soulignés. « Force est de constater qu’aucun des trois pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire n’est à la hauteur de sa tâche. Ils véhiculent chacun un même déni de réalité, un même mépris de la loi, une même indifférence aux humains et un même degré de corruption», indique le communiqué.

Corde sensible

Les membres du Sefafi ont soulevé une corde sensible : l’absence de sanctions exemplaires pour les hauts responsables. «Aucun dirigeant n’a jamais été condamné pour détournement de fonds publics, pour abus de pouvoir, pour trafic de bois précieux, pour accaparement illicite de terres ou pour contrat minier clandestin». La situation est alarmante mais revenir à une nouvelle Transition ne constitue pas une solution. Il est temps de passer aux actes, de respecter les promesses électorales pour légitimer le pouvoir.

En ce sens, les tenants du pouvoir doivent faire un bilan sur la première moitié du mandat présidentiel : pour prendre conscience de la réalité et de ce qui n’a pas encore été accompli. «En attendant, il est urgent de mettre en place la HCJ (Haute cour de justice), le Tribunal en charge de bois précieux, et un tribunal anti-corruption impartial, aux membres indépendants et totalement libres de mener leurs investigations sur tous les cas. Et, surtout, de commencer par sanctionner les corrompus les plus notoires… », insiste le communiqué du Sefafi.

Check Also

Air Madagascar – Air Austral: clash du partenariat stratégique

Le divorce est-il consommé entre Air Madagascar et Air Austral ? La question se pose et …