FILS INFOS
Accueil » Madagascar » Le respect des droits humains se dégrade
Le respect des droits humains se dégrade

Le respect des droits humains se dégrade

« À Madagascar, la situation en matière de droits humains est en train de se dégrader fortement car, de toute évidence, l’état de droit n’est pas respecté » a déclaré Deprose Muchena, directeur du programme Afrique australe à Amnesty International. Cette dégradation est notamment due à l’absence de poursuites selon le communiqué de l’ONG Internationale en date du 10 juillet.

Amnesty International a mentionné l’exemple de cinq villages d’Antsakabary qui auraient été incendiés par des policiers après que deux de leurs collègues ont été tués. « L’enquête sur cet incendie volontaire a été confiée à la police, bien que celle-ci soit impliquée. Amnesty International demande donc l’ouverture d’une enquête indépendante et impartiale garantissant que les victimes qui présenteraient des éléments soient protégées contre tout acte de représailles » avance l’organisation.

A part les exécutions judiciaires des forces de sécurité, l’organisation s’inquiète également sur les entraves à liberté d’expression et la discrimination des jumeaux dans l’île. En effet, l’absence de sanctions encourage également l’emprisonnement de défenseurs des droits humains dont le cas dumilitant écologiste Clovis Razafimalala, détenu depuis 9 mois.

Cependant, même si la situation se dégrade dans la Grande Ile, « tout n’est pas perdu, il est encore possible de stopper l’engrenage des violations des droits humains et de ramener le pays à des normes acceptables.» Pour ce faire, les autorités malgaches doivent prendre des mesures concrètes. Amnesty International examine le quatrième rapport périodique de Madagascar sur la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) les 10 et 11 juillet à Genève. Cet examen est l’occasion pour les autorités de « faire le bilan de tous les problèmes relatifs aux droits humains qui se posent dans le pays et de s’efforcer d’y remédier. »

Revenir en haut de la page