FILS INFOS
Accueil » Maurice » Numérisation et botanique
Numérisation et botanique

Numérisation et botanique

À travers son programme Biodiversité financé par l’Union européenne, la Commission de l’Océan Indien a tenu un atelier portant sur la numérisation des herbiers.

La numérisation permet de réunir un maximum de données dans un minimum d’espace. L’utilisation de BRAHMS, une base de données botanique en ligne mondialement reconnue, a été affinée. Ce logiciel réunit les recueils d’herbiers des chercheurs des Universités d’Oxford. Il met en ligne les nouvelles découvertes à travers le monde, les mettant à la disponibilité des scientifiques affirmés ou amateurs. Cette informatisation affermira le réseau des herbiers de l’Océan Indien Occidental. Echange important, car cette région regroupe une importante biodiversité et un fort taux d’endémicité. En effet, les Etats membres de la COI comptent plus de 27 000 espèces de plantes dont 40% se retrouvent dans la Grande Ile. Chaque année, de nouvelles espèces sont découvertes et bénéficient de l’attention des chercheurs internationaux.

L’atelier a vu la participation de gestionnaires d’herbiers de la région de l’océan Indien occidental : Kenya, Madagascar, Maurice et les Seychelles. L’apprentissage de nouvelles techniques, les rencontres entre passionnés, l’enrichissement des bases de données ont été au centre des échanges.

Revenir en haut de la page