FILS INFOS
Accueil » Fils Infos » Madagascar – La Route Nationale 5 sera réhabilitée grâce à la participation de plusieurs bailleurs

Madagascar – La Route Nationale 5 sera réhabilitée grâce à la participation de plusieurs bailleurs

La région Nord-Est de la Grande Ile est connue pour le piteux état de ses routes. Cette situation handicape fortement cette partie de l’île et la laisse dans un état avoisinant l’isolement. Les trajets se comptent en jour notamment durant la saison des pluies.

Des travaux pour remédier à l’enclavement du Nord-Est de l’île ont été décidés. A l’issue du dialogue politique entre le gouvernement malgache et l’Union Européenne au début du mois de mai, la réhabilitation des 165 km de route reliant Ambilobe à Vohémar a été entamée. Ce 5 mai, un accord de prêt relatif à la réhabilitation de la Route Nationale 5 entre Soanierana Ivongo et Vahibe a été signé entre le Ministère des Finances et du Budget et le Fonds Saoudien pour le Développement. S’élevant à 14 millions USD, ce prêt concessionnel est remboursable pour une période de 30 ans avec 10 ans de grâce. Le projet implique la réhabilitation d’une section de 75,6km et la construction de 7 ponts d’une longueur de 7 820 mètres linéaires.

« Le dossier sur cette réhabilitation a été élaboré il y a 3 ans. Actuellement, nous procédons à sa réactualisation. D’après nos estimations, les travaux commenceront au plus tard au début de l’année prochaine. Les routes sont bitumées jusqu’à Soanierana Ivongo. Nous envisageons de poursuivre le bitumage jusqu’à Maroantsetra » déclare Eric Razafimandimby, Ministre des Travaux Publics.

Ce projet routier reflète également le modèle de coopération entre les bailleurs de fonds selon le Ministère des Finances et du Budget. Le coût total des travaux s’élève à 83,85 millions USD. Plusieurs bailleurs apportent ainsi leur contribution dont le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (12,8 millions USD), le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement (30 millions USD), La Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (10 millions USD), le Fonds International pour le Développement (10 millions USD), le Fonds Saoudien pour le Développement et l’Etat malgache (7,05 millions USD).

Revenir en haut de la page