FILS INFOS
Accueil » Réunion » Quand l’art et la récup’ se mettent au service de la beauté
Quand l’art et la récup’ se mettent au service de la beauté

Quand l’art et la récup’ se mettent au service de la beauté

Du bois de palette et de la tôle ondulée dans un salon de coiffure. C’est le choix que Lucien Chézaud a fait quand il a souhaité proposer une ambiance différente à ses clients. Et pour pousser l’exercice encore plus loin, il a demandé à des artistes locaux d’assurer la décoration des supports de miroirs, réalisés en palettes. Ces derniers viennent d’être installés par des jeunes de la ville du Port, en partenariat avec l’association Les Palettes de Marguerite. Un nouvel univers inauguré hier lors d’un vernissage organisé en présence des artistes et des partenaires.

Le choix de matériaux récupérés et recyclés
Ouvert depuis 1990, le salon fait aujourd’hui peau neuve. Et c’est un choix atypique que le gérant, Lucien Chézaud, a présenté hier lors d’un vernissage organisé en présence de l’ensemble des partenaires qui ont permis au concept de prendre vie. Des tablettes laquée issues de la récup’, au bois de palettes pour les coiffeuses et les étagères, en passant par de la tôle ondulée chromée… c’est un nouveau décor qui est proposé depuis quelques jours aux clients du salon Actua de L’Ermitage. « Je voulais proposer quelque chose de différent, et ne montrer qu’avec pas grand-chose, on peut faire quelque chose de bien et d’original », précise Lucien Chézaud. Pour mettre en œuvre ce pari, il a fait appel à l’association les Palettes de Marguerite, avec laquelle il partage la même dynamique : réparer ou réutiliser au lieu de jeter. Un modèle d’économie circulaire dans lequel l’association s’évertue d’évoluer depuis sa création en 2014. Depuis cette année, cette dernière a initié un Chantier d’Insertion socio-professionnelle de publics en difficulté par la formation à la conception et à la réalisation d’objets mobiliers à base de matériaux de récupération. C’est ainsi que quatre jeunes du Port sont venus installer la semaine dernière l’ensemble du mobiliser pour lequel ils ont également participé à la réalisation.

Un lieu de partage et d’exposition artistique
Ouvert Une installation rendue unique par les créations réalisées par quatre artistes de La Réunion auxquels Lucien Chézaud a permis de laisser libre court à leur imagination. Wilfrid Fontaine, l’un des Portois venus installer le mobilier, se réjouit de sa participation au projet et du rendu final « J’étais chargé de la fabrication des supports de miroir. Il fallait démonter la palette entière, poncer et la remonter aux bonnes dimensions. Ça fait partie de mon travail. J’ai été agréablement surpris par la transformation en œuvre d’art. C’est nouveau pour nous de voir nos réalisations mises en valeur comme ça. Je me suis même demandé si c’était bien notre travail ! Une belle réussite ! À refaire ! ».
Quand Lucien Chézaud parle de son projet à Philippe Sidelsky, Architecte et Designer, et de « l’esprit palettes » qu’il souhaite donner au lieu, ce dernier lui dessine et modélise en 3D le salon et le mobilier. Il lui propose alors de faire décorer chaque palette par un peintre ou graffeur afin de présenter des coiffeuses personnalisées et donner un vrai esprit « ARTY » au salon. Philippe Sidelsy propose de réaliser lui-même une œuvre, et tous deux font ensuite appel à trois autres artistes de La Réunion. La peintre Sely, le graffeur Sept et l’aquarelliste Martine Monchablon rejoignent alors le projet. Une fois les supports créés, chacun a pu travailler sur sa pièce unique. Volontairement, Lucien Chézaud les a laissé créer chacun de leur côté, sans avoir vu les lieux, pour qu’ils puissent exprimer librement leur art sans être influencés.

Mis en place depuis quelques jours, le nouveau visage du salon séduit pour l’instant autant les expertes beauté qui travaillent sur place que les clients qui peuvent désormais s’installer face à l’œuvre de leur choix. « C’est très sympa, il y a de la gaité et beaucoup de couleurs. Les gens sont sensibles à la récup’, à la matière brute. Je trouve que l’art a sa place dans un salon de coiffure. C’est très intéressant comme proposition », précise Frédéric, premier client à s’installer devant les toutes nouvelles coiffeuses. Cathy, coiffeuse au salon se réjouit également de ces changements : « Le salon est vraiment beau, ça fait jeune, gai, c’est très agréable comme cadre de travail, et beaucoup plus fonctionnel ». Valérie, coiffeuse chez Actua, ajoute : « C’est super, l’effet palettes est très naturel et j’adore la tôle. C’est plus aéré, plus agréable. Ça me donne envie de faire la même chose dans ma salle de bain ! ». C’est aussi ça l’art, inspirer et donner envie de partager.

Revenir en haut de la page