FILS INFOS
Accueil » Infos » Maurice » Jean Michel Langlois, plongeur et chercheur de trésors
Jean Michel Langlois, plongeur et chercheur de trésors
La photo de Jean Michel et son épouse Catherine incrustée dans celle des canons de l’épave du HMS Sirius .

Jean Michel Langlois, plongeur et chercheur de trésors

Chacune de nos îles de l’océan Indien abrite au moins un passionné d’archéologie sous marine, souvent à la tête d’un club de plongée, puisqu’il faut bien allier l’utile à l’agréable. Une devise qui sied parfaitement à tous ceux dont la passion se conjugue avec activité professionnelle.

A l’Ile Maurice, cet homme s’appelle Jean Michel Langlois, propriétaire du club Blues Diving sis dans l’enceinte du Constance Belle Mare qui propose de belles plongées dérivantes dans les passes de l’Est (les amateurs apprécieront !). Pourtant ce noble métier n’est qu’une des facettes de la vie bien remplie de Jean Michel : « j’ai commencé à plonger à l’âge de 14 ans, en jeans et tee shirt aux débuts, en compagnie d’un cousin, un peu partout autour de l’île. La passion nous a vite submergés au point de devenir rapidement professionnels. » La suite est une succession d’aventures intrépides : à l’origine de la création de la fédération de plongée mauricienne ou encore formateur au sein de l’historique Mauritian Underwateur Group*, il est aux côtés de l’archéologue Yann Von Arnim pour diriger la campagne de renflouement du HMS Sirius, navire de la Royal Navy coulé lors de la bataille de Grand Port le 25 août 1810. Une campagne historique qui permet au jeune homme d’alors de constituer la majeure partie de la collection du musée de Mahébourg : « c’est dans cette demeure coloniale, celle des Robillard, que se trouvent exposés les vestiges de cette bataille historique. Nous avons collecté pour le seul site du HMS Sirius pas moins de 600 objets de toutes sortes… ».
Mais motus ! les chercheurs de trésors ont des anecdotes riches en émotions qu’ils ne réservent qu’à leur entourage de purs passionnés et qui ne peuvent se copier dans ces colonnes. Aussi, passons à une autre des facettes du personnage qui œuvre également dans la protection de l’environnement marin (ce qui devrait être obligatoire pour les marins dignes de ce nom). C’est avec son épouse Catherine qu’il crée et développe Forever Blue, une ONG qui œuvre à la protection de la faune marine, notamment les tortues. Une entreprise de longue haleine et qui se penche notamment sur la sensibilisation des enfants (qui, à leur tour sensibilisent les parents…).
Autant d’expériences d’une vie qui se retrouvent concentrées sur un bungalow de plage, où à proximité des équipements luxueux du Constance Belle Mare, il est possible depuis le site du Blues Diving, de s’imprégner d’un peu de l’atmosphère historique affichée un peu partout avec des ancres et canons immergés. Ou encore de la faune marine omniprésente.

J.Rombi

*La MUG est réputée pour la qualité de ses prestations pour la formation de formateurs en plongée.

Share
Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on Tumblr
Revenir en haut de la page