microcred
roaming2

23/04/2014 - REGION DIANA - La population de Diégo-Suarez a opté pour la plage de Ramena pour passer la festivité de Pâques. Plus de 10 000 personnes ont garni les 45 kilomètres de plage durant ce week-end. >>> Le Président de la délégation spéciale de la commune urbaine de Nosy-Be a organisé, dans le cadre de la festivité de Pâques, une course de bicyclettes le samedi 19 avril où les opérateurs économiques locaux ont été invités. Elle a fait le tour de la ville en partance du Grand marché de Hell-Ville. >>> Le bateau nommé ''Tromso" transportant 11 000 m3 de carburants est bloqué à Vavanapasy Ramena depuis le 17 avril. Le contenu de celui-ci va être transbordé dans le navire « Seychelles Paradis » ce mercredi 23 avril selon la suggestion des techniciens locaux et internationaux pour pouvoir le débloquer.>>> Afin de renforcer la gestion des finances publiques et la recevabilité sociale, le second Projet pour la gouvernance et le développement institutionnel (PGDI) a mis en œuvre une reforme par l’implication de 77 organismes de la société civile. L’association Ravinala de Marodoka Nosy-Be et l’ONG Vovonana de Toamasina sont entre autres les bénéficiaires de ce financement en provenance de la Banque Mondiale. >>> REGION BOENY - Une perspective de construction d’une gare routière intercommunale est présagée à Maevantanana. Ce projet est mené par l’Institut Régional de Coopération-Développement (IRCOD) et l’Organisme public de coopération intercommunale (OPCI) Volamena avec la collaboration de la direction des Transports du conseil général du Bas-Rhin (France). >>> La 4ème édition du tournoi « Ecole de football FC Dandjy – 3FA Avaradrano »se déroule du 21 au 26 avril au stade Rabemananjara Mahajanga. Les catégories U13, U15 et U20 des régions Analamanga, Bestiboka, Boeny et Vakinakaratra y participent. >>> La fête de Pâques s’est généralement déroulée dans le calme à Mahajanga car aucun accident n’a été enregistré. La grande régate de pirogues intitulée « Majunga fait son tour du monde » qui s’est tenu les 20 et 21 avril à la Petite Plage d’Amborovy, a réuni le plus de monde. >>> REGION ATSINANANA - La réhabilitation de la RN11A reliant Antanambao-Manampotsy à Vatomandry a débuté le 17 avril dernier dans le but de désenclaver cette partie de la région Atsinanana. Les travaux s’effectueront durant 5 mois et sont financés par le ministère des Travaux publics. >>> L’Association des natifs de la région Atsinanana (FIZAFA) a soufflé sa première bougie le 19 avril dernier dans le district de Vatomandry.

edtionn photottqes
renala

Energie : 200 MW supplémentaires d’ici 2022

maucroissance

Le Central Electricity Board (CEB) aura besoin de 200 MW d’électricité additionnels au cours des dix prochaines années. Le plan stratégique pour cette période prend en compte le projet CT Power et prévoit des investissements de Rs 18 milliards.

L’état-major du CEB présente l’Integrated Electricity Plan 2013-2022, son plan stratégique pour les dix prochaines années. C’est dans ses nouveaux locaux à Ebène que la direction du CEB a convié la presse, ce mardi 19 février.

L’institution compte sur les 100 MW projetés de CT Power pour répondre à la croissance de demande estimée à 200 MW d’ici 2022.

«A cause du retard dans le projet CT Power, le CEB a dû investir Rs 5 milliards à la station de Fort Victoria pour deux turbines. Nous voulons que le projet CT Power se réalise et il est intégré dans le plan», souligne Balraj Naroo, president du CEB.

Les responsables du CEB ont été clairs. Il n’est pas question d’abandonner le projet CT Power malgré les contestations des écologistes. Dans le plan stratégique du CEB, des 200 MW additionnels qui seront nécessaires à la population jusqu’à 2022, l’instance compte l’apport potentiel de 100 MW de la centrale à charbon, que la firme CT Power entend installer à Pointe-aux-Caves

«Nous sommes en pleine négociation avec les représentants de CT Power. Nous avançons très rapidement», poursuit le président du CEB. En effet, le rapport prévoit que le projet CT Power devra être opérationnel d’ici 2015 à 2016.

Mais Shiam Thannoo affirme également que dans tous les cas, le plan stratégique du CEB est ajustable en fonction des nouvelles technologies et que, pour chaque projet, il existe un plan alternatif. Interrogé par rapport à l’alternative à la centrale à charbon de CT Power, le directeur du CEB affirme qu’il s’agira d’augmenter la capacité de production des autres centrales thermiques de l’île. A ce stade, une étude de faisabilité est en cours à la station de St-Louis.

Pour les 100 MW restant, ils seront générés par la création d’une première station thermique d’une capacité de 50 MW d’ici 2017 et d’une autre station de la même capacité en 2021. Les projets à énergies renouvelables «seront insérés dans le réseau». Par exemple, le CEB compte sur les 38.4 MW qui seront générés par la ferme éolienne de Curepipe ainsi que celle de Plaine-des-Roches. D’ici fin 2014, 25 MW seront produits grâce aux fermes photovoltaïques.

«Nous comptons principalement sur le solaire et l’éolienne. Mais nous devons dire que ces deux sources d’énergies sont intermittentes. Pour chaque projet d’énergie renouvelable, il nous faut un back-up fossile afin d’assurer la production d’électricité en permanence», rajoute Shiam Thannoo. .Tous ces projets sont estimés à Rs 18 milliards. Une somme qui sera investie au cours des neuf prochaines années.

Pour le moment, la demande en énergie de Maurice s’élève à 438 MW. Dans neuf ans, au moins, celle-ci devrait se situer entre 574 MW et 702 MW, au maximum, d’où le besoin pour le CEB d’accroître sa capacité de production.

lexpress.mu

memento-fr no-comment rli  
orange ontmcap  
logo-univers   cetamada fmmcapture guanomad-logo  carrefour
...