microcred
roaming2

24/04/2014 - REGION DIANA - La population de Diégo-Suarez a opté pour la plage de Ramena pour passer la festivité de Pâques. Plus de 10 000 personnes ont garni les 45 kilomètres de plage durant ce week-end. >>> Le Président de la délégation spéciale de la commune urbaine de Nosy-Be a organisé, dans le cadre de la festivité de Pâques, une course de bicyclettes le samedi 19 avril où les opérateurs économiques locaux ont été invités. Elle a fait le tour de la ville en partance du Grand marché de Hell-Ville. >>> Le bateau nommé ''Tromso" transportant 11 000 m3 de carburants est bloqué à Vavanapasy Ramena depuis le 17 avril. Le contenu de celui-ci va être transbordé dans le navire « Seychelles Paradis » ce mercredi 23 avril selon la suggestion des techniciens locaux et internationaux pour pouvoir le débloquer.>>> Afin de renforcer la gestion des finances publiques et la recevabilité sociale, le second Projet pour la gouvernance et le développement institutionnel (PGDI) a mis en œuvre une reforme par l’implication de 77 organismes de la société civile. L’association Ravinala de Marodoka Nosy-Be et l’ONG Vovonana de Toamasina sont entre autres les bénéficiaires de ce financement en provenance de la Banque Mondiale. >>> REGION BOENY - Une perspective de construction d’une gare routière intercommunale est présagée à Maevantanana. Ce projet est mené par l’Institut Régional de Coopération-Développement (IRCOD) et l’Organisme public de coopération intercommunale (OPCI) Volamena avec la collaboration de la direction des Transports du conseil général du Bas-Rhin (France). >>> La 4ème édition du tournoi « Ecole de football FC Dandjy – 3FA Avaradrano »se déroule du 21 au 26 avril au stade Rabemananjara Mahajanga. Les catégories U13, U15 et U20 des régions Analamanga, Bestiboka, Boeny et Vakinakaratra y participent. >>> La fête de Pâques s’est généralement déroulée dans le calme à Mahajanga car aucun accident n’a été enregistré. La grande régate de pirogues intitulée « Majunga fait son tour du monde » qui s’est tenu les 20 et 21 avril à la Petite Plage d’Amborovy, a réuni le plus de monde. >>> REGION ATSINANANA - La réhabilitation de la RN11A reliant Antanambao-Manampotsy à Vatomandry a débuté le 17 avril dernier dans le but de désenclaver cette partie de la région Atsinanana. Les travaux s’effectueront durant 5 mois et sont financés par le ministère des Travaux publics. >>> L’Association des natifs de la région Atsinanana (FIZAFA) a soufflé sa première bougie le 19 avril dernier dans le district de Vatomandry.

edtionn photottqes
renala

Déforestation et charbon de bois

incendie

Grosse opération « charbon de bois » dans la brousse du côté de la retenue collinaire de Combani où les gendarmes du PSIG ainsi que les agents de la DAF se sont rendus sur le site d’un puits de charbon de bois illégal. Cela faisait déjà plusieurs semaines qu’ils avaient repéré ce site et l’opération d’hier visait à tenter d’interpeller les personnes travaillant sur place mais à l’arrivé de la troupe le banga qui abritait le, ou les ouvriers était vide et pas âme qui vive dans ce coin perdu au milieu de nulle part. pourtant après quelques minutes de recherche dans la brousse, les gendarmes ont découvert des indices prouvant la proximité d’un puits de charbon.

En poursuivant leur percée dans la brousse ils ont effectivement découvert un endroit qui avait été entièrement déforesté avec un amas de bois d’environ 100m3, de quoi fournir plusieurs centaines de paniers de charbon de bois.

A 8 euros le panier on a vite fait de calculer que ce puits, s’il avait été activé, aurait fourni environ 700 paniers soit chiffre d’affaires de 5600 euros. Selon le capitaine Millasseau il a fallu plusieurs semaines de travail pour réaliser cette coupe et amasser ce bois. La déforestation sauvage pour la fabrication de charbon de bois cause d’énormes dégâts à la forêt mahoraise sans compter les conséquences sur l’écoulement des eaux de pluie, qui n’étant plus retenues par cette végétation, se déversent dans le lagon entrainant des dégradations. La seule alternative a été de détruire purement et simplement cet énorme tas de bois ainsi que le banga … en y mettant le feu. La fabrication de charbon de bois n’est pas interdite à Mayotte mais il faut demander une autorisation et respecter certaines règles. Les puits sauvages sont systématique- ment détruits par les forces de l’ordre et l’année dernière 15 puits et 750 M3 ont été détruits soit environ 42 000 euros. En 2011 année faste ce ne sont pas moins de 51 opérations qui ont été menées et plus de 3200 m3 qui ont été détruits soit 120 00 euros de manque gagné. A noter que ces destructions sont possibles grâce aux repérages aériens, mais aussi race aux agents de la DAF et de l’ONF qui parcourent les sentiers et les reliefs de l’île très régulièrement dans le cadre de leurs missions.

LNDM

 

 

memento-fr no-comment rli  
orange ontmcap  
logo-univers   cetamada fmmcapture guanomad-logo  carrefour
...