microcred
roaming2

18/04/2014 - REGION DIANA - Pour renforcer la sécurité dans la capitale du nord, la police nationale continue le contrôle des cartes d’identité durant la nuit à Antsiranana. 19 personnes ont été arrêtées dernièrement suite au non port de celle-ci dont un ressortissant espagnol. >>> Le rappel des pensions des retraités de la société Sirama à Brickaville a été distribué ce mercredi et celui de Nosy-Be ce jeudi. >>> « Mobile Home » est à l’affiche de Cinem'Alliance ce vendredi 18 avril à 19h à l’Alliance française de Diégo Suarez. Il s’agit d’une comédie franco-belge sortie en 2012.>>> REGION BOENY - La grande régate de pirogues à voiles aux couleurs du monde intitulée « Majnuga fait son tour du monde » se tiendra les 20 et 21 avril à la Petite Plage d’Amborovy, Mahajanga. >>> Le personnel de l’université de Mahajanga, dirigé par le président de l’université Antoine Zafera, a procédé ce jeudi au nettoyage général du campus. >>> Rentrant dans la lutte contre la rage, l’opération d’éradication des chiens errants à Mahajanga a commencé durant la nuit de ce mercredi. Des mets empoisonnés ont été éparpillés dans toute la ville. >>> Le 2ème quart de finale du tournoi open de basket-ball pour l’ouverture de la saison 2014 se tiendra ce vendredi 18 avril au gymnase couvert de Mahajanga. Au programme : US Douane vs Up Team et ASV et BCO. >>> Le groupe Mage 4, longtemps discret, se remet sur scène. Il organise un cabaret le vendredi 18 avril à Boina Beach Mahajanga. >>> REGION ATSINANANA - La célébration de la journée mondiale de l’hémophilie s’est tenue ce jeudi à l’hôtel de ville de Toamasina. Culte œcuménique, témoignages et dons de sang ont marqué la journée. Elle a été organisée par la coopération de l’Association pour le bien-être des hémophiles de Madagascar, Medical International et Optimus Glove.

edtionn photottqes
renala

Ylang : une filière moribonde

ylang

La 4ème édition des journées «Aroma Maore » au jardin botanique de Coconi vendredi 16et samedi 17 novembre derniers ont été couronnées de succès. Ces journées de l’Ylang avaient pour but de faire découvrir au public les produits locaux, l’artisanat, mais surtout l’ylang qui a donné son nom « d’île aux parfums » à Mayotte.

Un public extrêmement nombreux a visité le site et les nombreux stands durant ces deux jours permettant aux professionnels de montrer leur savoir-faire, mais au-delà du folklore et des différents stands d’artisanat et de produis agricoles cette « fête de l’ylang » avait un goût amer car la filière est moribonde et ce que n’ont pas dit les artisans présents c’est que les exportations d’Ylang atteignent le niveau zéro. La vanille elle, est logée à la même enseigne et c’est dommage.

Durant ces deux jours du reste, le public a pu voir quelques petits échantillons d’extrait d’ylang et se faire expliquer le travail de distillation grâce à un alambic miniature, ce qui en dit long sur la sinistrose qui règne dans ce milieu qui depuis plusieurs années maintenant se meurt et pourtant ce n’est pas faute de subventions. Hélas rien ne va plus dans cette filière ylang qui devrait pourtant avec la vanille, être le fer de lance de l’agriculture mahoraise. Combien reste-t-il de producteurs d’Ylang à Mayotte ? Moins de dix et les exportations plongent alors que l’essence d’ylang de Mayotte est la plus chère du monde. Rappelons qu’en 2010, 2,9 tonnes d’essence d’ylang ont été exportées alors qu’en 2011 une tonne seulement a quitté Mayotte…La fête de l’ylang est désormais en passe de devenir une manifestation pour touristes un point c’est tout avec la culture d’une nostalgie et voilà ! Tout cela est triste car autant la vanille que l’ylang mériteraient de redécoller mais les subventions sont englouties ailleurs et le «bricolage» des huiles d’ylang n’arrange pas les choses, puisqu’il y a une dizaine de jours, l’un des plus gros acheteurs d‘essence d’ylang qui se fournissait à Mayotte il y a encore quelques années, se trouvait dans la zone avec les responsables de la maison Chanel pour faire ses commissions en extrait d’ylang-ylang.

Ce monsieur ne s’est même pas arrêté à Mayotte, ce qui en dit long. Cette fête de l’ylang aura dont permis à la population de découvrir que les agriculteurs mahorais se tournent plus facilement vers d’autres produits qui demandent moins de temps et moins de rigueur et à ce niveaux là ils ont parfaitement bien joué leur rôle vendredi et samedi à Coconi.

LNDM

 

memento-fr no-comment rli  
orange ontmcap  
logo-univers   cetamada fmmcapture guanomad-logo  carrefour
...